samedi 21 mai 2016

Pas envie de monter à cheval, au secours !

Par moment, j'ai vraiment la flemme de monter à cheval. Beaucoup de travail à faire,  pas envie de faire la route jusqu'à la pension, ou même parfois sans raison valable. Mais le pire, c'est que ça me fait culpabiliser....

La flemme de monter à cheval


Les cavaliers qui montent régulièrement ont tous déjà connus une ou plusieurs phases "pas envie de monter". Avoir l'impression de se "forcer" d'aller au cheval. Pour certains, c'est même carrément la honte et ils culpabilisent. C'est bien souvent inexplicable à leurs yeux puisque : "C'est ma passion, alors pourquoi je n'ai pas envie ?" ... et là, c'est la crise de nerfs.

Don't worry mes chers cavaliers, il y a des explications ! Sachez que ça arrive à tout le monde et que dans 90% des cas, c'est temporaire. Voici des pistes pour trouver la raison de votre manque d'envie :


>> Vous montez seul


Quand on monte seul, on n'a pas l'effet de groupe. Quelqu'un avec qui papoter, avec qui relever des défis ou qui a des idées d'exercices. Quelqu'un qui, un coup sur 2, va descendre de son cheval pour monter la barre d'obstacle. Quelqu'un qui te motive quand tu ne l'es pas et que tu motives quand lui ne l'est pas.
Solutions
     - Prendre RDV avec les copines du cheval, trouver de nouveaux cavaliers dans le coin, etc... ou s'inventer un ami imaginaire qui aurait un cheval imaginaire, of course.
     - Se dire que parfois ça fait du bien d'être seul avec la nature


>> Pas de prof


Quand on ne prend pas de cours (pour x raisons), on ne sait pas toujours quoi faire ni comment. On ne sait pas non plus si on fait bien les choses, personne n'est là pour nous dire "c'est bien, ton cheval est top là" (et ça, soyons honnête, ça fait quand-même du bien).
Solutions : 
     - Se créer un agenda. Lundi repos, mardi dressage, mercredi longe, jeudi repos, vendredi obstacle, samedi plat, dimanche ballade. Peu importe votre planning, savoir à l'avance quelle discipline vous allez faire vous donnera déjà un début d'idée et vous motivera.
     - Demander à vos amis cavaliers de vous donner un "cours", à charge de revanche bien sûr.


>> Manque d'objectifs


Au départ, on se fixe des objectifs bien précis. Mais plus le temps passe, moins on les respecte et plus ils sont vagues. On ne s'impose plus de date, on passe du "allez, en aout j'arrive à faire les changements de pieds au galop sur une diagonale" au "bon, l'idée ce serait un jour réussir à changer de pied à un moment".... Bref.
Solution : Se faire un carnet d'objectifs sur l'année, et le tenir !!! La liste d'objectifs ne suffit pas toujours. Il faut aller plus loin, se fixer des dates où on est censé avoir acquis quelque chose.

Si on foutait rien ensemble ?

>> La météo et le manque de temps


Il fait pas beau ? Ou au contraire trop chaud ? On fini le taff à 18h30, le temps d'y aller, de récupérer le gros au fond du pré, de panser, seller, etc... on est pas à cheval avant 19h30 et donc pas revenu à la maison avant 21h voir plus... Des fois, ça ne motive pas du tout !
Solutions
     - Pour la météo, il faut voir le bon côté des choses.... En hiver, notre cheval fera radiateur naturel, et de toutes façons, le sport, ça réchauffe. En été, c'est l'occasion d'être bien bronzé pour peu qu'on saute dans son short une fois le pied à terre. 
     - Quant au manque de temps, dites-vous qu'à la place de monter, vous pouvez toujours faire une petite séance de longue-renes ou lui apprendre des petits tours ! C'est moins chronophage qu'une séance complète ;)

>> Le cercle vicieux


Moins on monte, moins on a envie de monter et inversement, plus on monte, plus on a envie de monter. Il suffit des fois de se botter les fesses un petit coup pour que ça revienne aussitôt. Et puis d'autres fois, vous êtes juste fatigué ou vous ne vous sentez pas d'humeur... N'oublions pas que nous sommes aussi des êtres vivants et qu'à des moments, on a juste besoin d'une pause. Pour une fois, acceptez de reporter au lendemain et ne vous forcer pas, sinon vous risquez de vous dégoûter.
Solutions :
     - Laissez passer quelques jours ou quelques semaines et l'envie repointera son nez ! Ne vous découragez pas !
     - Dans le pire des cas, si vous avez besoin de quelques mois de "break", prenez une demi-pension sur votre canasson et changez d'air avant de revenir encore plus en forme.

Pas maintenant... je roupille là ok ?

>> Fin d'une passion


Si vous ne vous retrouvez dans aucune des catégories précédentes, alors il faut peut-être envisager le fait que l'équitation n'est plus faite pour vous. C'est comme ça, ça arrive. Vos envies changent et c'est tout. Inutile d'en faire tout un plat ou de vous punir et acceptez les choses comme elles sont : passez à autre chose.

--------------

Dans mon cas, ces phases ne durent jamais longtemps et l'envie revient en quelques jours. Je vais quand-même m'occuper de mon cheval car j'adore ça, mais je ne monte pas. J'apprends à moins culpabiliser du fait que Tabasco est au pré et qu'il faut bien avouer que lui, s'en fiche un peu de l'équitation.


Je n'ai volontairement pas abordé les cas de perte d'un cheval proche ou de chutes importantes car les situations sont trop variées et dépendent totalement des cas.

N'hésitez pas à raconter en commentaire si ce type de phases vous arrive, combien de temps ça dure et si vous en connaissez la raison ! 




* Et vous, parfois pas envie de monter ? *



37 commentaires :

  1. Moi c'est plutôt le fait de ne pas avoir de mono qui me démotive parfois... et le fait de monter seule mais c'est plus rare maintenant j'ai mon amie Jessica avec qui je fais plein de balade et c'est top !
    Dommage qu'on soit si loin l'une de l'autre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui dommage, ça aurait pu être sympa !

      Supprimer
  2. Je suis d'accord pour le fait de monter seule, pour moi ça joue beaucoup et ce n'est vraiment pas facile tous les jours !la nature a beau être très belle !) ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord, moi aussi ça me motive pas trop de toujours être seule. Le pire : arriver le soir quand tout le monde descend de cheval ...

      Supprimer
  3. Çà m'arrive d'avoir le flemme de monter, de prendre la voiture pour aller a la pension, d'aller cherche le bébé au prés, de culpabiliser, mais heureusement et comme toi ça ne dure que deux ou trois jours et c'est reparti! Je me dis que je ne dis pourrais jamais me passer de monter a cheval jamais ! Et quad je n'ai vraiment pas le gout en arrivant devant la porte du près (comme hier ...) et bien c'est gros pansage, bonbons, et caresses.
    Clem.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah oui la même pour moi ! Il a souvent droit à sa séance calinou du coup ! ^^

      Supprimer
  4. Ah oui, moi la météo, c'est rédhibitoire !! Après c'est vrai que des fois, comme je monte souvent, seule, j'ai pas envie !! Alors je ne monte pas mais je prends le chien, le cheval en longe,et on part en balade !! Une autre façon d'être avec lui !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une très bonne solution, d'autant plus que ça lui change ses habitudes aussi :)

      Supprimer
  5. Oui ! Parce que après avoir monté 3-4 chevaux de proprio capricieux , dans la grande carrière tt seule à midi ou entre les cours psk après t'as pas le temps de monter le tien ... Au bout d'un moment c chiant ...

    Mais je vais pas me plaindre hein ♥

    Maintenant je branche les enceintes et ça me motive autant que les chevaux ...
    Je vs le conseille vivement aussi si vous êtes dans mon cas, et ça marche aussi pour faire les boxes xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas bête la musique, je tenterai le jour où je suis encore plus bas que bas ^^
      Et t'as du courage de monter plusieurs chevaux comme ça !!

      Supprimer
    2. Bah oui .. Et nan en fait ... Mes parents ont une écrié de proprio, la plupart des pensionnaires sont des chevaux avec de la valeur, les proprio ont de l'argent et un métier ... Et leur temps manque pour monter le cheval ...
      Donc bon ils sont une bonne 2aine, tous au box, pète en l'ai et chauds .. Alors faut les monter et les garder tt en muscles ...
      Et mes parents ont pas forcément le temps ... Don c on se débrouille à trois -quatre ...
      Et en plus j'ai mon poney à monter aussi et à garder top pour les as ...

      Desl su g fait un grand déballage ... Hahah

      Merci d'avoir ce blog !
      Je l'adore !
      Bisous ♥

      Supprimer
    3. haha bah derien, j'espere pouvoir te donner un peu de motivation dans tout ce que tu as a faire ! Bon courage !!!

      Supprimer
  6. je valide !!! mon cas c'est surtout de la pure flemme : j'arrive claquée du boulot, faut aller le chercher, préparer les affaires brosser seller etc.... non vraiment pas le courage ! donc je passe au pré pour faire "gouzi gouzi" sur le bout de son nez et je rentre. Je culpabilise à fond mais il n'y a que moi que ça dérange car lui adore me montrer comme il broute bien (véridique ! il fait des aller retours sous mon nez en broutant avec passion comme s'il me montrait comme il sait bien faire XD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah voilà tu résumes parfaitement ce que je ressens ^^ LA GROSSE MEGA FLEMME !
      Trop marrant qu'il te fasse une démo, si ça se trouve c'est pour te montrer comment faire parce que ça l'étonne que tu ne le fasses pas mdrrr

      Supprimer
  7. Il y a aussi les phases d'échec ou de stagnation, qui peuvent être plus ou moins longues et qui démotivent, là c dur;puis d'un coup hop phase de réussite et de progression et là c reparti :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui pas bête y'a ça aussi. Ca rejoint un peu le fait de ne pas monter avec un prof, du coup on sait pas du tout où on en est...

      Supprimer
  8. Je suis 100% d'accord avec tous les points que tu as cité plus haut... Je m'y retrouve dans presque tous. Ca me rassure de voir que je ne suis pas la seule à ne pas avoir envie de monter parfois... Ca fait bientôt 7 ans que je monte seule (à part quelques cours par ci par là, mais rien de régulier) Mon cheval est dans une pension pas tout près de chez moi en plus (environ 45min en voiture en roulant bien) et c'est vrai que quand je termine le travail à 17h30, j'arrive rarement avant 18h15/30... En plus de ça, la pension dans laquelle je me trouve s'est dégradé niveau ambiance, quand j'y vais, j'ai toujours la boule au ventre de savoir qu'est ce qu'il s'est encore passé aujourd'hui... bref en ce moment je suis dans une grosse période de ras le bol et je cherche à changer de pension et en trouver une ou il y aurait plus de propriétaire (celle ou je me trouve, je suis une des dernières propriétaires, sinon ce sont des chevaux d'elevage ou des chevaux en pension (mais les proprios ne viennent jamais ><)) ou tout simplement plus de cavalier avec qui partager des séances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui voilà toi aussi tu es dans le même cas... mais tu as encore plus de route ! Je pense qu'en effet, changer de pension pourrait être la meilleure idée pour toi et te permettre de te rebooster un bon coup :) Courage !!!!

      Supprimer
  9. Je me retrouve complètement dans ton article!! C'est vrai que quand je commence à monter, j'aurais envie d'être à cheval tous les jours! C'est vrai aussi que travailler toujours seul ça motive moins, surtout quand on commence à avoir des difficultés sur un truc ou un autre... Disons que le "coup de pied aux fesses" que peut nous mettre une mono ou même une amie, en étant seule on ne l'a pas donc forcément on s'en demande un peu moins... :p De mon côté c'est pour ça que je me lance dans les vidéos : proposer des exercices ou des choses aux cavaliers qui "ne savent plus quoi faire", comme moi, et au moins moi ça me booste à me lancer des défis et à tenir un planning régulier/ ça m'aide à me botter les fesses, et à côté je me dis que ça en aidera d'autres à trouver des idées de travail :) Là j'en ai une sur des idées d'exercices en longe qui ne va pas tarder, en attendant j'en ai fais une "spécial pluie" vu le temps que j'ai aujourd'hui... (le lien c'est là : https://www.youtube.com/watch?v=rxjpsiZMSCA&feature=youtu.be ) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah comme ça on voit qu'on est pas seules à avoir la flemme parfois, c'est rassurant ^^
      C’est sympa ton idée de vidéo, je suis sure que de nombreuses personnes auront recours à ton service et ça va cartonner ! Au moins quand j’aurai pas d’idées, je pourrai venir m’inspirer avec tes videos :)

      Supprimer
  10. Pour moi le combo "monter seule" + "froid et nuit" en hiver a souvent eu raison de ma motivation... Dans ces cas-là je faisais juste un looong pansage, travailler à pied/le laisser en liberté/ne rien faire, le nourrir et basta.

    Par contre pas de culpabilité de mon côté: rien ne sers de se forcer quand on a pas envie, c'est le risque de faire une mauvaise séance quoiqu'il arrive ! Et mon cheval lui était bien content de pouvoir se goinfrer en paix !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh oui l’hiver, une période bien compliquée pour nous, cavaliers ! Je comprends parfaitement ! Au moins l’été on peut monter tranquille jusqu’à tard. Et comme toi, je suis souvent à faire de mon cheval le plus beau grâce à de longs pansages plein d’amour ^^
      Tant mieux si tu culpabilises pas, tu as bien raison. A moi de prendre exemple sur toi pour me calmer un peu héhé

      Supprimer
  11. Souvent j'ai des baisses de régime à cause de la solitude, j'adore être seule mais parfois c'est pesant. C'est la seule chose qui me manque dans le fait d'être dans une écurie avec d'autres gens.. Mais ça m'arrive de moins en moins ! Ce qui me sapait plus le moral c'était de voir que mes copines ne venaient plus me voir car elles s'étaient mises en couple !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, pas très sympas les copines en effet… L’avantage des écuries, c’est que souvent on rencontre de nouvelles personnes même si parfois ça prend du temps ! huhu

      Supprimer
  12. Ca m'arrive aussi de ne pas avoir envie de monter et même si je connais les catégories que tu as identifié. Il y en a une autre dans laquelle je me classe : parfois je n'ai juste pas envie de monter mon cheval, je préfère passer un moment avec lui, soit pour lui prodiguer des soins, soit pour faire quelques exercices à pieds ou juste l'observer et être reconnaissante de ce qu'il m'apporte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi j'aime énormément passer du temps avec mon cheval, juste à le caliner parfois... Quand il met sa tête sur mon épaule et qu'il s'endort à moitié comme ça, c'est juste le paradis à mes yeux <3
      Je te comprends tellement !!!
      Merci pour ton commentaire

      Supprimer
  13. Je rajouterai : la flemme de se changer ... parce que oui je monte quasi chaque jour, et quand il fait froid/qu'il pleut (pas très envie de se déshabiller) ou justement qu'il fait trop chaud (et là enfiler un pantalon ça vend pas du rêve) ... ça donne pas envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais trop ! Je suis d'accord avec toi, genre dans mon écurie on se change dans les boxs, alors en hiver brrr..... ou alors dans ma voiture et là ça devient compliqué niveau contorsionnisme ! Bref, les cavaliers sont fous quand-même ^^

      Supprimer
    2. Je l'ai aussi cette flemme là!!!! C'est marrant comme on a les mêmes soucis!! Ca me rassure!!!

      Supprimer
  14. Pour ma part, c'est l'inverse : j'ai des périodes où j'ai envie de monter.
    Honnêtement, j'adore les chevaux, c'est ma passion, ne pas aller voir mes grosses 1 journée m'est très dure, cependant je ne ressens pas spécialement l'envie de les monter.

    Les sortir en mains, les travailler à pied me suffit amplement.
    Cependant, je me retrouve dans des exemples que tu donnes, et je pense que cela doit jouer sur ma non motivation à monter.

    Très bon article en tout cas, qui change de ce qu'on peut lire. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien si tu as trouvé ton rythme, j'ai envie de dire "c'est tout ce qui compte" !!! On a tous notre approche des chevaux et de l'équitation et l'important, c'est d'être en accord avec nous-même (et avec dada aussi lol).
      Merci pour ton gentil commentaire !!

      Supprimer
  15. autant je suis toujours motivée pour aller voir ma juju, la brosser, faire des calins, l'emmener brouter, jouer au paddock toutes les deux, la longer la bosser a pied....autant monter...

    En fait je m'aperçois que depuis toujours je préfére m'occuper de chevaux que les monter. Mais ça ne m'empeche pas de culpabiliser! De me dire que je suis nulle de ne pas me botter les fesses! Bon a ma decharge, la semaine, c'est 7h30/19h30 donc c'est clairement mort vu que j'ai presque 30 min de route pour voir louloute. REste le weekend.

    La je suis en vacances, mais je suis tellement naze que j'arrive pas à me botter les fesses pour la monter, pourtant je suis allée la voir presque tous les jours. Si au moins je n'avais pas la trouille en extérieur depuis mon accident, je pourrais partir en balade tranquille mais meme ça c'est compliqué du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a tous notre façon de faire, du moment que ça nous convient et à notre poney aussi, c'est le principal !!!
      Je comprends que t'es la trouille, faut y aller progressivement, courage !

      Supprimer
    2. Ne culpabilise pas ! Jai vécue exactement la même chose. Il faut que tu trouve ce qui convient a toi et ta jument. Ne pas monter tant d'heure par semaine ne compte pas pour elle. Ce qui compte c'est toi, et le temps qui passe a t'en occuper. Je recommence tout juste a monter ma jument, et j'ai beaucoup travailler a pied avec elle. Elle en est plus épanouie et m'offre beaucoup en échange.. Ne baisse pas les bras et fais toi aider par qq de confiance, tu verras ça te donnera l'envie !

      Supprimer
  16. Pour ma part perdre mon cheval a été mon plus grand de motivateur.. Ma jument s'est retrouvée seule, et elle est partie en pension. Et la dur dur.. Il faut tout reprendre, se "forcer" a s'en occuper (elle n'avait pas elle non plus demander le départ de son copain.. Mais c'est aussi grace a elle que j'ai toujours le nez dans l'équitation. Alors pendant ces mois, on a travailler a pied, fait de long pansage, partie toute les deux se promener a pied. Et puis au bout de trois mois apres la perte de mon cheval, j'ai remonter ma jument avec quelqu'un qui la tenait. Ca peut faire très "nulle" mais ça nous a rassurée toute les deux et maintenant je savoure chaque instant avec elle. Si je peux donner un conseil aux personne qui on un cheval âgé.. Ne lachez rien.. Le perdre sera dur, je ne mentirais pas. Mais accrochez vous a ceux qui sont toujours la. Ma jument aujourd'hui a sauvé mon amour pour l'équitation.

    RépondreSupprimer
  17. Moi je cherche un cheval dont je pourrais m'occuper si le proprio ne veut pas parfois et le monter je suis jeune cavalière de 14ans galop 5 si sa interesse

    RépondreSupprimer
  18. S étais la grosse flemme, frileuse en plus quelques douleurs genoux et hanches.
    Bref pas motivé hop nouveau programme de chouette cours pour se remettre en route et crac!
    Les adducteurs qui lâchent 😢
    Trois 6 semaines degouter!
    Même plus envie d aller à l écurie même si mes grosses me font des gros câlins quand je vais les voir.

    RépondreSupprimer

Vos commentaires me motivent à continuer le blog ! Merciiii !!