samedi 8 octobre 2016

Les chutes en équitation

Tout bon cavalier qui se respecte à un bon nombre de chutes dans sa valise. Si certaines sont anodines, d'autres le sont moins. Et pourtant, l'équitation est encore et toujours un sport très apprécié.


Monter à cheval, c'est cool. Tomber, c'est vachement moins cool.


Les débuts à cheval


Quand on commence l'équitation, on sait qu'on va se ramasser un bon paquet de fois. C'est normal, c'est le métier qui entre comme on dit. Heureusement, ce sont souvent des chutes sans gravités, dans le sable, qui font plutôt rigoler les copains et qui ramènent des gâteaux la séance suivante (qui n'a jamais fait ça ?)

Plus le temps passe, plus on acquière de l'assiette (l'équilibre du cavalier), et moins on est censé tomber. Il existe des exercices pour améliorer cette précieuse équilibre. Lire mon article "Comment améliorer son assiette à cheval ?".


La gravité 


Quand on commence à sortir en extérieur, les chutes changent : le sol peut être dur, les réactions du cheval ne sont pas forcément les mêmes, etc. Toutefois, il ne faut pas stresser pour autant. Si on en est là, c'est qu'on sait monter à cheval. Ayez confiance en vos capacités. Si vous avez peur, votre cheval le sentira et la chute est alors encore plus probable
Merci Tabasco.
Alors oui, on peut se faire mal en tombant de cheval. Ce n'est pas pour rien qu'il s'agit du 3ème sport le plus dangereux (Lire mon article : "L'équitation, sport à risque"). Mais après tout, on peut aussi se faire très mal juste en loupant un trottoir ou en marchant dans un trou, n'est-ce pas ? Quitte à se péter quelque chose, autant que ce soit en faisant ce qu'on aime ! 


Comment éviter les chutes ?


Un seul mot d'ordre : s’entraîner. Pour éviter de chuter, le mieux est d'avoir de bons réflexes. Monter un cheval mou qui pourrait piler à l'obstacle pour apprendre à se tenir bien en arrière, puis monter un cheval peureux en promenade pour apprendre à rester attentif aux mouvements brusques, puis monter un poney speed qui donne des coups de cul pour apprendre à s'accrocher, puis.... vous l'aurez compris, il n'y a que l'expérience qui vous permettra d'éviter d'éventuelles chutes. 


Remonter à cheval ?


On dit qu'il faut toujours remonter à cheval après être tombé, pour ne pas s'en dégoûter et risquer de prendre peur. Alors tant que vous n'avez pas une fracture ouverte au tibia ou le crâne découpé en 2, remontez tout de suite. J'ai déjà fait des chutes plus ou moins graves, pour lesquelles j'ai pu remonter vite (genre là) et d'autres ou malheureusement, j'ai du attendre un bon moment avant de remettre le pied à l'étrier (genre là). Et même si pour moi, il n'a jamais été question d'arrêter l'équitation, je dois admettre qu'il est plus compliqué de remonter après un lapse de temps à cogiter que tout de suite après une chute. Alors hop, à cheval les amis !!!


Quand c'est le cheval qui chute


Le cheval est un animal stable. (Non)
Malgré toutes nos précautions, il se peut que ce soit simplement le cheval qui s’emmêle les pinceaux et qui tombe. Pas de bol, vous, vous n'aviez rien demandé mais vous voilà par terre quand-même. Ça m'est arrivé une fois, sans gravité, jusqu'à ce que monsieur se relève en prenant appui sur ma cuisse. J'ai gardé la marque du fer ancré dans ma cuisse pendant quelques semaines... 

C'est aussi le cas de mon amie Virginie, qui, après avoir voulu réveiller son cheval en lui faisant prendre un sprint, s'est retrouvée le pied coincé entre le sol et l'animal, tombé après avoir trébuché. Mais vraiment le manque de chance pour elle, car l'étrier en acier s'est glissé pile-poil entre les deux, et lui a littéralement réduit les os du pied en miettes. Opération, broches, plâtre, et des mois à ne rien pouvoir faire... Voici son histoire, qu'elle a pris soin d'illustrer dans cette superbe BD :


(Cliquer sur l'image pour agrandir la BD )


J'en conclue quoi ?


Moi, je me dis que si on commence à avoir peur de tomber de cheval, on ne ferait plus rien du tout. Et j'aime tellement la sensation que procure la monte à cheval que je ne pourrais pas m'en passer... Alors oui, je suis prête à tomber encore et encore s'il le faut, et puis tant pis pour les éventuels bobos !




* Et vous, peur de tomber ou rien à foutre ? *



... et puis demain je suis en concours et je vais probablement me ramasser alors c'est de saison haha :p

13 commentaires :

  1. Hello!
    Je crois qu'on évolue effectivement avec le temps dans ses chutes (autant le tomber de shetland reste rigolo, autant les grands machins d'1m70 ça tape plus... et la souplesse n'est plus la même: le corps encaisse moins bien). Je tombe peu (2 X/an en moyenne), mais je m'accroche pas mal et je limite un max les situations à risque.
    J'ai de la chance: la seule fois où j'ai cassé, ce n'était pas à cheval, mais ... en salle de sport. Pour le coup j'apprenais à chuter (entrainement type judo) et après avoir passé 20 ans à m'accrocher coûte que coûte pour ne pas tomber et éviter la chute, j'ai galéré.
    Ceci-dit, aujourd'hui je ne regrette pas mes entraînements à la chute en milieu protégé (tatamis, mes amis) : ma dernière chute en date à cheval aurait pu avoir nettement plus de conséquences si je n'avais pas appris à rouler et amortir le choc. Mon seul regret c'est de ne pas avoir appris à chuter correctement plus tôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que tomber de shet, c'est quand même bien marrant ! Apres je suis entierement d'accord avec toi, on met plus de temps à s'en remettre avec l'age c'est clair !!!
      C'est sur que de savoir tomber est une tres bonne chose. Tu nous apprends quand ? :)

      Supprimer
  2. Je suis une trouillaaaarde :3. Je l'ai toujours été, gamine déjà j'avais peur de tomber de poney :P. Du coup pour éviter ça, je me suis toujours montrée super (trop) prudente et me suis rapidement forgée une assiette du tonnerre. Je n'ai donc jamais trop chuté dans ma vie de cavalière et ne me suis jamais fait mal. Plutôt peur ^^.

    Avec Kalinka, en plus de quatre ans, je n'avais jamais chuté. Et il a fallu pendant une balade que je préfère descendre parce que je ne la sentais pas trop pour que je tombe. C'était tellement bête x). Je déchausse les étriers, une fois ma jambe passée de l'autre côté pour descendre, je bascule de l'autre côté, tête la première, parce que Kalinka en avait décidé autrement :P. Après dix ans sans chute de cheval (que dis-je, de poney à l'époque !), je le sens encore, j'me fais vieille ^^.Et je confirme, à l'extérieur le sol est autrement moins confortable pour chuter que le sable :P.

    Et oui, j'ai encore et toujours la trouille de tomber, même si ma récente chute m'a aidé à dédramatiser. En fait c'est aussi beaucoup la trouille de voir mon cheval partir au galop pour rentrer seul, avec toutes les routes qu'il y a par chez moi. C'est pour ça que je n'ai pas lâché les rênes la dernière fois et me suis faite traîner par mon adorable Kalinka :P.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui je comprends bien ton point de vue ! La chute n'est, de toutes façons, pas très agréable, c'est certain ! Et je pense que tu as bien fait de ne pas lâcher les renes, on sait jamais ^^

      Supprimer
  3. Bon, déjà je tiens à préciser que j'ai commencé l'équitation sur la tard, 25 ans passé. On a pas la même insouciance qu'à 8 ans et donc on craint bien plus la chute et les problèmes qui peuvent en découler (arrêt maladie, moins de sous, plus la possibilité de prendre sa voiture, etc..)

    Alors oui, j'ai peur de tomber à cheval et c'est la raison pour laquelle je ne tenterais jamais de monter un cheval qui donne des coups de cul juste pour tester mon assiette. Après, ce n'est pas pour autant que j’arrêterais l'équitation, car comme tu le dis, on peut se blesser n'importe où et avec n'importe quoi.

    Cependant, bien que l'expérience et la monte permette d'améliorer son niveau, je ne suis pas kamikaze au point de tester des chevaux compliqués pour améliorer mon niveau plus rapidement. Après, je pense que tout est une question de limite. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que commencer un sport "tard" ça n'aide pas à se sentir à l'aise ! Moi je flippe comme pas possible sur une paire de ski alors que j'ai pas peur à cheval... L'un débuté enfant, l'autre à 23 ans ! Je te comprends tellement !!!

      Supprimer
  4. Ah la chute !! Je suis toujours remontée après mes gamelles, même si ce n'était pas le jour même. Pourtant il y a 5 ans, j'en ai pris une en extérieur, Sky a eu peur des vaches derrière une haie, et il a fait demi-tour me déposant sur place.
    Résultat : le monsieur de la maison à côté de me lieu de chute a appelé les pompiers car je lui ai donné les rênes de mon cheval et je me suis effondrée.
    Depuis, l'extérieur me fait peur, du coup Sky le sent et c'est la galère. Je flippe de la prochaine gamelle et je n'arrive pas à faire passer cette peur de l'extérieur, même accompagnée !!
    Je me sens en sécurité en carrière ou dans mon pré !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends pour la peur de l'extérieur, il y a quelques années, mon cheval a eu peur d'un truc encore non identifié à ce jour, il m'a fait un écart monumental, était un peu chaud, il en a profiter pour me faire des sauts de moutons juste après (j'avais encore les fesses en dehors de la selle) je suis tombée sur le dos j'ai fait un bon gros plat et j'ai eu un petit décollement pulmonaire. J'ai vraiment eu peur ce jour là sachant que j'étais toute seule et quand je me suis relevé je ne voyais plus mon cheval (en fait, il s'était caché derrière des arbres.........) bref... ça fait que depuis cette année que je reprends l'extérieur tranquillement en étant accompagné, les premieres sorties étaient compliqués, j'étais tellement tendus et stressés que le lendemain j'avais des courbatures de folie ^^' maintenant ça va un peu mieux même si faire de l'extérieur avec un cheval émotif et sur l'oeil m'oblige à rester très vigilante...

      Supprimer
    2. Woah, ça doit faire bien peur quand même...Je comprends que tu balises encore, c'est normal ! Après des fois il vaut mieux ne pas se forcer sinon le cheval le ressent et on est mal barré....

      Supprimer
  5. Moi j'fais souvent du rodéo, mais il parait que je suis celle qui MANQUE de tomber le plus de fois..... x')

    RépondreSupprimer
  6. J'ai eu qqs gamelles ... Certaines sans gravités, d'autres j'ai fini à l'hosto. J'ai eu droit à une commotion, hématome sur le bassin, entorse de la maléole. La pire étant cette entorse qui m'a empêché de remonter direct et après 8 semaines, on stresse pas mal. Heureusement, j'étais tombée d'une jument que j'avais monté pour la travailler mais qui n'étais pas la mienne donc heureuse de remonter sur ma chérie ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tu n'as pas fait semblant toi non plus dis-donc !
      Faudrait faire une liste de toutes nos chutes pour nous en souvenir ^^
      Ma dernière j'ai fini dans les orties haha, ça amortie bien hein, mais ça piiiiiique xD

      Supprimer

Vos commentaires me motivent à continuer le blog ! Merciiii !!