samedi 11 juin 2016

Quand la peur s'en mêle


Tout comme pour mon article "Des rencontres qui forgent notre équitation" (entre autres), je participe à nouveau à "la cavalcade des blogs" qui propose un nouveau thème équestre tous les mois. Ce mois-ci, c'est "Eperdument Cheval" qui organise, et le thème annoncé est "Quand la peur s'en mêle" (voir l'article).




Pendant très longtemps, je n'ai jamais vraiment eu peur à cheval. Pas de chute vraiment grave, pas de bobos irréparables... Pas non plus d’appréhension particulière, ça m'est arrivé, mais rien qui ne soit de la peur.

... Jusqu'à juillet 2015.


Acte 1 : Par une joyeuse journée ensoleillée


On prévoit une ballade toute calme avec quelques copines. On fait marcher nos chevaux dans une carrière en herbe au fond du centre équestre, le temps d'être prêtes. Il fait chaud, sec, le sol est dur mais nous ferons essentiellement du pas.

Acte 2 : Quand 2 neurones se touchent


Quand tout à coup, Tabasco part plein cul au galop pour rejoindre l'autre côté de la carrière. Sauf qu'il est parti en coups de cul, que j'avais les rênes longues et pas de mors dans la bouche. Puis d'un coup, il pile. Je fais un vol plané pour atterrir sur ce sol si dur...  Je ne saurais jamais s'il a eu peur de quelque chose derrière les arbres ou s'il a été possédé par le diable l'espace d'une minute.


Acte 3 : Quand la peur s'en mêle


Après mon vol express inattendu, je me retrouve donc sur ce sol si inconfortable. J'ai percuté le sol avec ma tête et mon dos. Mes copines descendent et viennent me voir. Je dis machinalement "ça va" et l'une d'entre-elles récupère Tabasco, qui souffle un peu plus loin. Sauf que ça va pas si bien. Ma bombe est déglinguée et je fais un gros effort pour me retourner. Une très vive douleur me prend dans tout le dos. Je ne peux pas me lever. Si je n'ai pas eu peur à cheval, c'est là que je commence à avoir peur.

Acte 4 : Les étoiles


Je fini par me lever, soutenue par une copine. On fait quelques pas, puis je lâche un "Les filles, ça va pas du tout là". Je tombe par terre, mes oreilles sifflent à nouveau, ma vue se trouble et passe au noir, je n'entends qu'un vague bourdonnement. Quelqu'un file en courant me chercher un verre d'eau. Je ne sais par quel miracle, mais je ne suis pas tombée dans les pommes. Je reprends mes esprits et on m'installe sur une chaise. Je ne sens plus mon dos ni mes jambes, à la place, j'ai juste une intense douleur. Je flippe à mort mais je fais bonne figure et dis à mes amies d'aller en promenade quand-même. L'une d'elle reste avec moi et on attend que mon copain arrive pour m'emmener aux urgences. Le pire moment. Où mon cerveau me fait des blagues malsaines : "Et si tu ne pouvais plus jamais monter à cheval ?"

Acte 5 :  Le flamby


Retour des urgences : rien de grave à première vue, mais mes nerfs ont pris cher. La peur est partie, je pourrai remonter à cheval. Je marche comme un robot et souffre à chaque mouvement, mais je continue à aller travailler tant bien que mal. Je ne peux évidemment pas monter mon cheval. La douleur s'estompe petit à petit, mais pendant plusieurs mois, je n'ai plus aucune sensation du bassin à l'entre-jambes. On a beau me pincer très fort, je ne sens rien du tout. Tel des fesses en flamby.

Acte 6 : Remettre le pied à l'étrier


Au bout de quelques temps, j'ai presque le feu vert pour remonter à cheval. Je ne suis pas encore censée monter, mais je déménage bientôt et je veux faire une derrière promenade avec mes amies. J'ai une sensation bizarre au moment de monter. Un mélange d'excitation et d’appréhension. Pour me rassurer, je porte un gilet de cross et mets le mors et la muserolle à mon cheval. Finalement, la ballade était géniale et malgré la douleur encore un peu présente, je suis contente d'être remontée enfin sur Tabasco et de nous retrouver, comme avant.



Voilà la fois où j'ai eu le plus peur "à cheval" (ou plutôt "à cause du cheval") mais heureusement, ça fini bien ! 


* Et vous, quelle est votre plus grande peur à cheval ? *





30 commentaires :

  1. Ouille! Tu ne t'es vraiment pas loupé!
    Je comprend bien ton appréhension aussi : es-ce que je pourrais remonter un jour? C'est vrai qu'on y pense quand même! :p

    De mon côté, j'ai participer à cette cavalcade sur mon blog L'instant Equin :) N'ayant plus de caméra, moi qui voulais me lancer dans les vidéos... Ca doit patienter! Donc je patiente, puis le blog c'est chouette aussi, ça me permet de ne pas proposer que des exos! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as dit.... mais ouf, rien de grave ! Je vais aller lire ton article :) bisous

      Supprimer
  2. Ayant commencé très tôt, et considérant les qques chutes que j'avais déjà eues , je n'qi jamais EU peur, jusqu'au jour ou je me retrouve avec UN poney toqué , que j'aimais tellement , et que sans voir le temps passer, je me retrouve avec trois radios en une semaine, et en finissant avec cinq côtes cassées , une double fracture a l'omoplate et le nez cassé .
    Depuis que je me suis remise, je n'ai plus jamais eu peur à cheval, mais je n'en profite plus autant . depuis l'année dernière (de mes 17 ans ) , ne travaille plein temps dans l'écurie des parents et c'est devenu mon métier .
    Mais je regrette le bonheur que ça me procurait avant .
    Comme coi ...

    Merci pour ton blog, il est extra !

    Bisous
    Jeanne ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc tu ne t'es pas loupée toi ! Je comprends parfaitement que ça t'es "bloquée" quelque part dans le bonheur que tu peux ressentir en équitation. J'espère tout de même que tu retrouveras cette joie dans l'avenir ! Merci pour ton commentaire en tout cas !

      Supprimer
  3. Une frousse... en fait je n'en ai pas une qu'une seule ! Mais je me souviens particulièrement bien de mes débuts avec mon Brin où je tombais systématiquement (ce qui, bien sûr, ne me mettait pas très en confiance... le cercle vicieux !). Mon dos s'en souvient aussi d'ailleurs même si je ne suis pas allée aussi loin que toi !
    Une bonne idée de sujet ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes, c'est un vrai enfer ces cercles vicieux !!! Heureusement que tu n'as rien eu de grave, c'est deja ça :)

      Supprimer
    2. Bonjour soon horse je vais prendre un cours avec une pro ( je suis tombee a cheval il y a 1 an) et j ai beaucoup peur quand je monte.je suis en grande peur.
      Peut tu me donnez un conseil ?

      Supprimer
    3. Bonjour,

      Je comprends ta peur et elle est tout à fait normale. Tout ce que je peux te conseiller, c’est d’y aller doucement dans ta reprise et tu verras, l’envie d’aller plus loin reviendra petit à petit. Lance toi des petits défis pour retrouver confiance en toi, mais quand tu en réussis un, reste la dessus et reprend plus tard. Ainsi, tu finiras sur du positif et la prochaine séance se passera d’autant mieux ! Courage !!

      Supprimer
  4. Ah oui la bonne frayeur. Surtout quand on ne sait pas pourquoi c'est arrivé, et tant qu'on ne sait pas ce qu'il y a! Et ça va, tu n'as pas eu trop peur à la reprise?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas de la peur que j'ai ressentie à la reprise, mais une appréhension. Finalement c'est vite passé mais je pense que Tabs n'a pas du me reconnaitre tout de suite en tant que cavaliere !

      Supprimer
  5. He bien ...
    C'est un sport dangereux
    Moi je reste encore traumatisé de ma chute d'il y a 3 ans :( j'ai le nerf sciatique toujours irrité et c'est dur.
    Je monte toujours avec bombe et un protege dos.
    Cela revient mais c'est long...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aie aie aie... c'est pas pour rien qu'on dit qu'il faut toujours remonter à cheval après une chute, c'est à cause de la peur qu'elle engendre ! Tu as raison de te protéger ;)

      Supprimer
  6. Alors j'ai "jamais" vraiment eu peur a cheval, quelque appréhensions c'est normale mais dans l’ensemble en y croyant fort ça passait.

    Sauf que je me suis péter un genoux (ligament croisé) et non pas a dada mais a ski et depuis ce jour j'ai peur non pas de tomber mais de me faire mal au genou, du coup je flippe grave mais j'essaye de ne pas trop y penser mais c'est dur...
    Dès qu'il y a une voiture, un obstacle ou du bruit je commence a avoir la trouille.

    J’espère que ça passera avec le temps ! En tout cas super article ^^ on parle tous la même langue ici !!
    Merci !
    Clem

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, en plus les genoux si tu as mal, à cheval c'est l'enfer hannnnn
      Oui il se peut que ça passe avec le temps, le corps humain est tout de même solide :) Je te le souhaite en tout cas !
      Bises à toi Clem

      Supprimer
  7. J'ai fait plusieurs bonnes chutes mais jamais rien de grave (je touche du bois !). C'est sur qu'après une telle chute tu devais être un peu moins sereine à l'idée de te remettre en selle.
    Un joli partage d'expérience qui prouve encore une foi qu'avec les chevaux ils faut toujours être vigilent et qu'on ne peut pas prévoir leur comportement à 100 %.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, garder à l'esprit que le cheval à sa propre conscience (parfois pas très nette haha). Bises !

      Supprimer
  8. Aie .. Chute à même le sol en plein été c'est vrai que ça loupe pas ... Bon l'essentiel c'est qu'il y ait eu plus de peur que de mal ! :) Ma plus grande peur à cheval pour moi c'est lorsque ma jument et moi même nous sommes faites faucher par une voiture.Je te raconte pas le truc : moi sur le capot de la voiture et ma jument couchée sur le bitume, avant de se relever et de repartir plein galop ... au milieu des voitures. Heureusement personne n'a rien eu à part quelques égratignures. Mais je ne te raconte pas à quel point nous avons eu de la chance ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Woaw... ton commentaire m'a chamboulée et m'a mise dans plusieurs états... alors je n'imagine même pas toi !! Déja d'avoir peur pour toi, puis pour ta jument couchée... l'horreur !!!! Tu dois encore en faire des cauchemars grumph

      Je suis ravie que vous n'ayez rien eu de grave ! OUF !

      Supprimer
  9. Quand tu parles de ta peur de ne pas pouvoir remonter à cheval: ma première pensée quand je chute c'est toujours "ouf, je vais bien, je peux toujours marcher, je ne finirais pas en fauteuil..."... :/

    Je me suis fais peur plus d'une fois à cheval (coucou, à 14 ans je fais la sortie de box des poneys de 4 ans en hiver), heureusement j'ai toujours réussis à remettre le pied à l'étrier mais je suis bien contente maintenant de ne plus changer de monture tous les 4 matins...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hein, on est vraiment trop accro à notre passion. Fait attention à toi quand-même !!

      Supprimer
  10. Punaise! Je ne sais pas si j'aurais eu le courage de remonter à cheval après les problèmes que tu as eu! Franchement chapeau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah au final je m'en suis remise, et j'avais qu'une envie, m'y remettre :p

      Supprimer
  11. Impressionnant !! C'est vrai que, quand il ne nous arrive rien de grave, on a tendance à oublier que l'équitation c'est dangereux... On y va un peu trop confiante et d'un seul coup, pour un rien, il y a un accident... Le pire c'est que ça peut arriver même avec des chevaux en qui on a vraiment confiance pour une peur ou n'importe quoi d'autre ! C'est peut-être à cause de leur instinct de proie ? Personnellement, j'ai toujours eu de la chance, ma seule "grosse chute" c'est quand ma juju m'a embarquée dans des arbres bas et que je me suis fait un sacré nombre de griffures à cause des branches avant de tomber x')
    En tout cas tu as un blog superbe et tellement intéressant !! Merci de nous faire partager tout ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai qu'on a tendance à oublier que c'est dangereux, mais au final, même traverser la route est dangereux donc autant oublier et vivre !! :)
      Merci pour ton gentil commentaire ça me fait super plaisir !

      Supprimer
  12. Hé ben t'avais pas fait semblant :(

    RépondreSupprimer
  13. Un témoignage qui soulignent bien l'imprévisibilité du cheval et les risques encouru. Heureusement tu t'es remise en selle.
    Aussi, j'adore tes illustrations. Elles sont extra et pleines d'humour. vraiment j'adore! Continue
    Audrey

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci c'est gentil. Oui tu as raison Audrey, ça reste un sport imprévisible dans tous les cas de figure :)

      Supprimer
  14. Toujours remonter a cheval après une chute, je comprend très bien pourquoi tout le monde dis sa car je me suis cassé et fracturé les deux poignés, + tordu le nez avec mon cheval et au bout d'un certain temps bien sur j'ai eu le droit de remonte a cheval, mais pour éviter une nouvelle chute j'ai remonter sur un poney dans mon centre équestre et deviner ce qui c'est passé ! Je suis tomber a cause d'un autre poney qui a voulu faire la course avec le mien (plutôt a cose de la cavaliere ...)Ducoup j'ai eu peur et je ne suis pas remonter pendant 1 semaines et au bout d'un moment mes parents m'on obligé a remonter, ce que j'ai fait, heureusement pour moi sa c'est tres bien passé car sinon je pense que j'aurai arreter l'equitation, enfin plutôt faire une pause et essayer un autre sport.:) Je vais pas continuer sinon je pourrais y passer ma journée a raconter toute cette histoire :')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, ça n'a pas du être facile pour toi, tu as quand même vécu une sacrée chute !!!
      Bon courage pour la suite et vive le cheval ;)

      Supprimer

Vos commentaires me motivent à continuer le blog ! Merciiii !!