samedi 25 juillet 2015

La remise en question en équitation

Tout comme pour mon article "Se donner des défis pour progresser" (entre autres), je participe à nouveau à "la cavalcade des blogs" qui propose un nouveau thème équestre tous les mois. Ce mois-ci, c'est "Equilibre équestre" qui organise, et le thème annoncé est "Remise en question" (voir l'article).





Savoir se remettre en question, une étape importante et délicate


Il ne faut pas rester planter sur ses opinions ou sur ses méthodes d'exercice. Même si on est persuadé que celles-ci sont meilleures, il faut garder à l'esprit que l'erreur est humaine, et qu'on peut toujours évoluer.

Comment faire ?


Si vous êtes un passionné d'équitation, le mieux est de fouiller partout. Lire des articles dans la presse équestre, regarder des tutos sur Internet, faire des stages avec différents professionnels, travailler avec plusieurs moniteurs... et confronter tout ce qu'on vous a appris à ce que vous saviez déjà ou aviez l’habitude de faire.

L'idéal dans la confrontation, c'est de réussir à être objectif (et c'est bien le plus dur). Si telle action vous semble mal, on oublie. Si par contre elle suscite de la curiosité ou une interrogation chez vous, pourquoi ne pas tenter ? C'est en sachant se remettre en question que l'on progresse.

Il faut aussi ne jamais oublier que votre cheval est votre partenaire. Lui aussi, il a ses jours avec et ses jours sans. Mais parfois, il vous fait passer des messages. S'il ne veut pas faire un exercice, ce n'est pas forcément parce qu'il n'a pas envie, mais peut-être parce qu'il a mal au dos, ou qu'il est fatigué... et il essaie de vous le dire.

Bien se remettre en question, c'est aussi une question de timing : se poser la bonne question au bon moment, c'est la clé du succès.


Attention à ne pas en faire trop


Ne remettez pas non plus "tout" en question. L'idée est de progresser, pas de régresser. Si vous chercher pendant 1000 ans la meilleure façon de se tenir au trot assis, ou de graisser vos cuir, vous n'y arriverez jamais. De plus, si votre monture sent vos hésitations, elle en profitera ! A cheval, il faut quand-même montrer que vous êtes sûr de vous : vous connaissez les boutons donc servez-vous en.



En bref : Soyez sûr de vous, tout en sachant écouter quand on vous 
propose une autre vision des choses !


J'ai testé avec Tabasco : 

Quand j'ai acheté Tabasco, j'ai préféré recommencer à zéro une partie de son dressage car la façon dont il avait l'habitude d'être monté ne me convenait pas. On a pris notre temps, en explorant chaque piste pour obtenir la meilleure façon de faire. Aujourd'hui, on a encore énormément de chemin à faire, mais j'ai la conviction qu'on travaille dans le bon sens...


* Et vous, comment vous remettez-vous en question ? *




18 commentaires :

  1. Très bon article ! Je rajouterais également, ouverture d'esprit, car selon moi, il ne faut pas rejeter en bloc les méthodes inconnues, les méthodes qui à première vue semblent barbares ou étrange... Il ne faut pas hésiter à discuter pour comprendre le point de vue des autres, et ensuite se faire sa propre opinion. Je pense que ça fait aussi partit de la remise en question

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Oui tu as tout à fait raison, il faut savoir se renseigner avant de se faire conclusion !

      Supprimer
  2. Chouette article, il est toujours bon re rappeler qu'il ne faut pas rester sur ses acquis et ce que l'on peut avoir comme croyance ;-) .

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi un bon cavalier est celui remet sans cesse en question son équitation puisqu'après tout le cheval évolue et le cavalier aussi. Ma manière de travailler mes chevaux à tellement évoluer en 10 ans. Au début j'avais l'équitation de poney club basique qui ne cherche pas à comprendre le cheval. Dans mon évolution, j'ai appris à écouter mes chevaux, voire à "parler" cheval. Pendant longtemps on m'a dit de "boucler" mon anglo car il était très vif et sanguin. Finalement ça ne lui convient pas et il est bien mieux avec une monte douce et un hackamore. La remise en question c'est la base d'une bonne relation et de bonnes bases :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton expérience. C'est vrai que j'aurai pu ajouter dans mon article qu'il est aussi important d'écouter ceux qui ont une lus grande expérience que nous, ils savent de quoi ils parlent ^^

      Supprimer
  4. Ah Cyrielle, tu parles d'or dans cet article ;) ! C'est vrai que de travailler et d'être aux côtés d'un animal vivant implique de savoir se poser les bonnes questions si nécessaire, à la fois sur soi-même et sur son cheval.
    Rien n'est jamais définitivement acquis, tout se construit au fur et à mesure, au jour le jour... C'est d'ailleurs ce qui fait le charme de notre sport et notre passion, non ;) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout a fait raison ! C'est une passion qui nous fait réfléchir comme on dit :)

      Supprimer
  5. Et si on disait pomme ET carotte? Non? :P Merci pour ta participation!

    RépondreSupprimer
  6. Personnellement j'ai ma ponette depuis 4 ans, je l'ai acheté a 3 ans pas débourré et moi galop 6 , j'ai fait beaucoup d'erreur dans son dressage mais je n'ai jamais cessé de me remettre en question, de demander d l'aide , me casser la tête encore et encore pour m'améliorer , tout faire pour son confort, travailler en mors simple, sans enrênement passer un an a voir des saddle fitter pour trouver THE selle adapter a sa morphologie particulière ( vive les welsh ^^ )

    Bref, je passe mon temps à ça, ces derniers temps nous n'évoluons pas période difficile, mauvaise saison de concours, on a décider de "régresser" pour mieux avancer et ça marche très bien !

    Toujours accepter qu'on ne sait rien et qu'on as tout à apprendre encore et encore c'est la clé ^^ !

    Super ton blog, je vais suivre !

    Bisous de moi et ma princesse blonde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma fois, tu résumes très bien tout ce qu'il faut faire. Elle en a de la chance ta princesse blonde de t'avoir comme cavalière !! C'est comme ça qu'on progresse !! :D

      Supprimer
  7. Pour avancer il faut toujours se remettre en question ^^ c'est un peu la clef !!

    Super sympa cette article !! :D Et si on ne s'était pas remis en question on en serait pas là avec nos bêtes !! :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. True story. Ceci dit tu m'épates toujours toi ^^

      Supprimer
  8. Très bon article! Plein de bon sens.
    Savoir écouter notre cheval, se remettre en question sans pour autant perdre la confiance en soi.
    Le fondamental de l'art de l'équitation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! mais c'est vrai que des fois, c'est vraiment pas simple ! :p

      Supprimer
  9. Je ne vais dire qu'une chose qui surpasse et domine toutes les méthodes de choix et de "JE pense bien faire ou mal faire" c'est l'instinct et l'intuition.. Savoir prendre du recul, "se remettre en question" rejeter ou non des méthodes... à partir du moment où notre intuition nous dit "ah non... j'crois pas non" ou "carrément!" et je dis bien "l'intuition" et non notre fierté ou notre éducation qui pousse bien trop de fois à l’ethnocentrisme. Quand on sent qu'une méthode est "barbare" elle l'est, quand on sent qu'une méthode est bonne elle l'est... grosse différence avec le "c'est méchant"... "c'est gentil".

    Signé la fan de S. qui (oui oui c'est possible. NON ON NE ME MET PAS UNE PUTAIN D'ETIQUETTE!) peut communiquer avec les animaux... uniquement lorsqu'ils le veulent :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey la fan de S, merci pour tout tes commentaires mais où puis-je te retrouver sur la toile bon sang ? :D

      Supprimer

Vos commentaires me motivent à continuer le blog ! Merciiii !!