samedi 11 janvier 2014

Petits bobos !

Cette semaine j'ai retrouvé mon cheval avec plein de bobo sur la tête. Bien que je ne sache pas du tout comment il s'est fait ça, il a bien fallu que je le soigne ! 


Comment soigner les petits bobos superficiels ?


Quand on s'occupe d'un cheval, il est important de savoir soigner ses éventuels petits bobos. Voici la marche à suivre (attention, ne s'applique vraiment qu'aux petits bobos ! En cas de doute, appelez votre véto !


> Étape 1 - Identifier les bobos :

Tout d'abord, il est plus facile de soigner un bobo si on sait d'où il vient. Est-ce une morsure? un coup de sabot ? une égratignure due à un arbre, une barrière, du barbelé ? de la maltraitance humaine ? une allergie ? Tant de pistes à explorer, pour éviter (dans les cas possibles) que cela ne se reproduise.


> Étape 2 - Désinfecter : 

Si la plaie n'est pas profonde, il faut d'abord rincer à l'eau clair (ou avec une éponge si Loulou a peur du jet) en prenant soin d'enlever les bouts de terre, de poils ou les morceaux de peau qui ne tiennent qu'à un fil. 

Si la plaie est vraiment superficielle, l'eau suffira à nettoyer. Sinon, on peut utiliser des produits désinfectant comme la Bétadine, la cothivet, le dermaflon... et tout un tas de produits que vous trouverez dans les pharmacies, chez votre véto ou en magasin d'équitation ! A appliquer en spray ou avec une compresse (pas de coton, qui s'épluche et "salit" la plaie).


> Étape 3 - Protéger :

Pour protéger la plaie des agressions extérieures (comme la boue, la saleté ou les insectes qui aiment pondre des œufs), il existe des pansements et des baumes spécialisés. Les pansements se présentes sous forme de spray et déposent un film sur le bobo, créant une sorte de barrière. Il existe par exemple l'Alufilm, le pansement spray de Effol, l'ErceFilm, etc etc... Au niveau des crèmes, la liste est là aussi longue ! Certains préconise l'argile verte ou encore le miel comme protection, pour leur bienfaits naturels et leur fort pouvoir recouvrant.


> Étape 4 - Réconforter :

Loulou n'a probablement pas mal ou peu, et c'est le proprio qui est le plus inquiet, mais il ne coûte rien de réconforter nos équidés comme on réconforterai un enfant qui aurait un bobo au genou. Pour cela, quoi de mieux qu'un gros câlin pendant les soins ? Donner-lui une carotte et votre cheval retrouvera la joie de vivre !


> Étape 5 - Surveiller :

Dans les jours qui suivent, pensez bien à vérifier l'avancement des bobos. Les plaies doivent être propres et sèches, elles ne doivent pas être chaudes et la peau doit se reconstruire petit à petit. En cas de guérison tardive ou de pue, on appelle le véto !


Je tiens à le rappeler, cette marche à suivre ne s'applique qu'aux PETITS bobos ! En cas de doute, demandez l'avis d'un professionnel !



J'ai testé avec Tabasco : 

Tabasco donc, s'est mystérieusement éraflé une bonne partie de la tête. Il était tout tristou et il se collait à moi, la tête au sol, comme s'il voulait que je le protège. Ses bobos n'étant pas profonds, je les ai traité à l'Alufilm.

L'enjeu a plutôt été de le réconforter, car il n'avait pas le moral ! Aujourd'hui le moral est revenu, mais le pauvre dadou est tout moche de profil ! Plus qu'à attendre que le poil repousse ! 


* Et vous, souvent confrontés aux bobos ? *




13 commentaires :

  1. Le mien est un pro des petits bobos ! Du coup, je suis une pro des soins ...

    Etape 1 : couper les poils autour de la plaie à l'aide de petits ciseaux (voire d'un rasoir pour ceux qui s'en sentent capable). Une pince à épiler aide à décoller les poils de la plaie et à couper plus facile.
    Etape 2 : nettoyer la plaie, d'abord à l'eau claire, puis avec une éponge propre ou une compresse et un savon antiseptique (type bétadine rouge).
    Etape 3 : mettre une pommade cicatrisante. Pour les plaies les plus importantes (mais qui restent petites, entendons-nous bien !), je suis fan du cycatril ! C'est en sachet individuel, très pratique au cheval, ça cicatrise très vite et comme c'est gras, les bestioles ne viennent pas dessus. Pour les plaies plus légères ou une fin de cicatrisation des plaies importantes, j'aime bien la bétadine gel et le Tiffen gel.

    J'ai aussi un petit spray désinfectant incolore et qui ne pique pas, pour les tout-petits bobos qui n'ont pas besoin de crème cicatrisante et de vrai lavage, toujours à portée de main dans mon sac de pansage.
    Pour les plaies un peu profonde (type "trou"), je ne mets pas de pommade cicatrisante mais j'injecte de la bétadine (rouge, pour laver / pensez à rincer avec de l'eau/ puis jaune, pour sécher) directement dans le trou à l'aide d'une seringue sans aiguille (demandez à votre véto, il vous en laissera une avec plaisir).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Capu pour ton retour d'experience !! En.combien de temps les bobos de ce genre disparaissent ? J'ai l'impression que ca prend du longtps ?
      Bisouuuus

      Supprimer
  2. Ca dépend vraiment des chevaux, de si c'était propre ou pas, mais oui, c'est long quand même ! Il ne faut pas chercher à ce que ça aille trop vite de toutes façons, sinon ça cicatrise à l'extérieur mais les tissus sont toujours abîmés à l'intérieur.
    Par exemple, les plaies où je mets du cycatril, généralement y'a 8-10 jours de cycatril puis 3-4 jours de gel et ensuite on peut dire que c'est "guéri" même si souvent c'est encore rose, sans poil etc ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord merci ! Patience est maître mot alors.. :) Bisous

      Supprimer
  3. Super cet article ! :)
    Ton pauvre Doudou, en effet il a l'oeil un petit peu éteint sur la photo. Mais je suis sûre que tu as su lui remonter le moral comme il faut ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Oh oui il est bien abîmé, j'espère que ça va guérir vite en tout cas je vois que tu mets tout en oeuvre pour ! Faut qu'il fasse attention à lui ton dada :)

    RépondreSupprimer
  5. Ah oui, il ne s'est pas loupé!
    Le mien à souvent droit à des morsures de la part de ses compagnons de pré, il a même réussi à se blesser "comme s'il avait eu une prise de longe" alors qu'il ne s'est jamais coincé dans une longe... Donc bonjour la bonne plaie :/

    & côté produit, pour moi le "produit miracle" c'est la pommade de dermaflon : dermaflon crème. Côté cicatrisation, c'est hyper rapide et ça fait également repousser les poils à vitesse grand V. J'avoue que je ne jure plus que par lui maintenant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Décidément beaucoup de personne aime ce Dermaflon ! Je pense que je vais investir la dedans ! Merci pour ton témoignage !

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup tes petits dessins ;) moi aussi j'en fais, pas très très souvent sur le journal, mais quand j'ai le temps je les fait et je les publie :D

    J'adore comment sont construit tes articles, très enrichissant tout ça :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tous tes compliments, c'est vraiment gentil :)

      Supprimer
  7. Tes dessins sont vraiment très jolis ! ^_^ Je découvre ton blog grâce à la cavalcade des blogs et je vais dès maintenant farfouiller dans tes articles pour en connaître un peu plus sur votre nouvelle histoire. =)

    RépondreSupprimer
  8. Pour les plaies, j'utilise du cothivet. C'est un produit à base de plante qui favorise la cicatrisation et repousse les insectes (pratique en été). Le petit flacon est un peu cher mais c'est un produit efficace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du conseil ! Ça semble être vraiment un bon produit !

      Supprimer

Vos commentaires me motivent à continuer le blog ! Merciiii !!